Accueil

News

2019, intime #1, Trooz: les hostilités commencent

This page is also available in English Also available in English

C’est au carpodrome de Trooz que la saison 2019 des intimes du FEEDER TEAM LIEGE a commencé. Les quelques entraînements nous avaient indiqué que la pêche serait difficile. L’eau est encore bien froide et les carpes semblent rester loin « du bord » de la cantine.

Vue du ciel du carpodrome de Trooz
La météo sera toute la journée agréable avec quelques bourrasques de vent.
L'entrée et la brasserie accueillante de la Pêcherie de Trooz
Les retrouvailles des membres, au chaud, avec un bon café a facilité les échanges des dernières nouvelles de la pêche. Vers 08h30, le tirage des places de pêche s’est déroulé dans une belle ambiance. Tous étions persuadés d’avoir choisi, reçu le « bon numéro » !
Après le va-et-vient du placement du matériel de pêche au bord de l’eau, tous attendaient le coup de sifflet du début de la compétition. A 10h00, les lignes furent lancées à l’eau.
Quinze minutes plus tard, notre secrétaire Cédric prenait la première carpe. La distance de pêche étant limitée à 20 mètres, certains ont « bâti » un 2ème coup à 12 mètres (Alex B.), ce qui va être capital pour une belle place lors du final du concours.

Le carpodrome dans cette magnifique vallée


Prêt pour le combatComme les années précédentes, les pointes occupées par Daniel J. (pointe gauche) et moi-même (pointe droite) vont peiner pendant toute la compétition mais la pointe gauche va finir très fort dans la dernière demi-heure. Le centre est occupé par Francis W. et notre champion 2018 avec devant eux le « piquet ». Au fil des heures, nous aurons la confirmation que les carpes ont difficile à prendre nos appâts.
Les petits gardons nombreux ne vont pas nous faciliter la tâche et seront très agressifs sur les appâts. Johnny C. remplira sa deuxième bourriche de ces affamés ! Mercedes va prendre 3 carpes en un petit quart-d’heure. La plus grosse carpe (+/- 5kg) a été prise sur le coup à 12m. Une bagarre de plus de 25 minutes avant l’épuisage, à noter que notre champion 2018 a décroché une carpe encore plus grosse devant l’épuisette quelques minutes auparavant!



A la pesée, le gagnant était connu mais il restait le classement à établir. Les bons points seront distribués pendant le repas spaghetti-lasagne préparé par Muriel, la patronne de la « pêcherie de TROOZ » (que nous remercions pour le chaleureux accueil et le repas savoureux).
Bravo à Alex B. avec 10kg280 suivi de Francis W. avec 7kg420 et 3ième Daniel J. avec 6kg100, Mercedes rate le podium avec 5kg810. Vous pouvez retrouver le classement dans la rubrique «Concours» de notre site.


Au final, une pêche difficile en ce début de saison mais nous nous retrouverons au mois de mai au bord de la Meuse pour une autre pêche !
Merci à tous et à Serge A. pour qui c’était le premier concours au feeder.
Jean-Marie.

Challenge MVL FEEDERTEAM 2019, Canal de Vilvoorde (Bruxelles)

Premier challenge de l'année, première victoire pour le club!

C’est sous un froid glacial que nous nous sommes donné « rendez-vous » au café des rameurs en face du Houtkaai (quai au bois) à Vilvoorde.De bons (vrais) compétiteurs ont fait le déplacement. Francis Wuillaume et moi-même représentons notre club. Tout le monde était un peu nerveux. Les rumeurs parlent du peu de poisson pêché pendant la semaine. A noter la présence de huit de francophones!

Premier concours. 20 janvier 2019

A 7h45, John le responsable commence l’appel pour le tirage manuel individuel du numéro : 4 secteurs sont répartis sur 1 km, le long du canal et côté du vieux hangar au bois. Des espaces sont prévus entre chaque secteur. Les parkings sont prévus derrière chaque pêcheur mais avec une certaine discipline, toutes les voitures sont « garées » sur le même accotement!
A 9h30, débute la compétition, les distances de pêche sont entre 20 m. et 70 m. beaucoup de matériel a été déployé. Des cannes spéciales pour l’amorçage font leur apparition. Les poissons, surtout des gardons vont venir vider les asticots sans que le scion ne bouge ! Quelques brèmes vont aussi être prises. Le vent froid ne va pas faciliter les longs lancés. L’ambiance de la compétition est lancée pour les 3 concours.
A 15h30, le coup de sifflet, qui en fait, est le bruit des cloches de l’église de Vilvoorde, nous signale que le concours est terminé. C’est à la pesée que je suis déclaré vainqueur du secteur B à la place B20 avec 1kg175. Encore une bonne surprise, Francis gagne également son secteur (C) avec 2kg685. Au classement général, Francis est 2ème et je suis 3ème. Nous comptabilisons 1 point chacun.

Deuxième concours. 03 février 2019

La météo ne nous gâte toujours pas.
Les anneaux du scion sont fermés à cause de la glace qui se forme. Le bruit de casse de scion a frappé certaines oreilles. La température négative va nous quitter vers 11h30, soit 2 heures après le début du concours. Je pêche à nouveau dans le secteur B à la place 14. Les poissons sont encore moins mordeurs ! J’ai la chance de prendre une belle carpe et quelques beaux gardons. A la pesée, je totalise un poids de 6kg380. Francis qui est dans le secteur C réussit à terminer 2ème de son secteur avec 5kg015.
Au classement général, je suis 1er avec 2 points et Francis est 3ème avec 3 points. Les meilleurs pêcheurs commencent à nous parler en français : tout va bien.

Troisième concours. 17 février 2019

Enfin une météo convenable, le soleil ne va pas nous quitter et la température va monter jusqu’à 17 degrés !

Seulement 3 secteurs sont prévus. Je retombe dans le secteur B au 18, mon voisin de gauche est un international B, à l’extrémité du secteur au 21, un 3X champion de Belgique au feeder. Quatre autres très bon «feederistes» sont encore présents. Francis pêche dans le secteur C en compagnie du 2ème du classement général. Quand je vous disais que le niveau est très haut! Les touches vont se faire attendre. Dans mon secteur, 7 pêcheurs sur les 11 sont capots. Pas de chance pour moi, je n’ai aucun poisson. Je comprends que l’accession au podium n’est plus possible. Lors du contrôle de la pesée, le bruit court que mon «copain» est premier ! Francis vient me rejoindre pendant que je remballe mon matériel. Il m’annonce qu’il est 3ème de son secteur et qu’il a battu le 2ème du classement général. La pression commence à monter !

Distribution des prix.

Je me renseigne et c’est l’organisateur qui m’annonce que Wuillaume Francis est le grand gagnant de la journée et qu’il est le premier au classement général. Wouah, j’ai vu son visage (de Francis) changer! Lors de la remise des prix, de beaux cadeaux vont être distribués. Je termine 7ème au général, j’aurais pu terminer 5ème mais il me manquait du poids.

Une très belle épreuve, une bonne organisation : merci JOHN et merci aux amorces VAN DEN EYNDE pour le sponsoring.

Bravo Francis !

Jean-Marie PLISNIER, président du FTL

 

                                                                                                          

Feeder Team liège

 

 

Remettre la pêche sur le droit chemin.

Feeder Team LiègeParce que tout un chacun peut prendre des poissons, la pêche reste avant tout un sport passionnant, excitant et dynamique. Un sport qui peut attirer les plus jeunes comme les plus vieux, un sport qui doit ramener les plus jeunes comme les plus vieux au bord de l'eau.

Ce n'est pas un sport de papy, ce n'est pas un sport ringard, c'est un sport qui demande concentration, précision, logique et réflexion...

Et la pêche au feeder ne déroge pas à la règle.

 

 

 

Nos cours d'eau ont changé

Feeder Team LiègePas besoin de se voiler la face, nos cours d'eau partout en Wallonie n'ont plus la beauté et la richesse que nous avons connues par le passé.

Les bourriches de beaux gros gardons sont presque un souvenir dans nos eaux publiques.

Aussi bien les canaux de gabarit moyen que nos fleuves sont de plus en plus difficiles à pêcher avec des moyens "normaux". Si les compétiteurs peuvent se targuer de faire de beaux résultats, il n'en reste pas moins qu'ils ont à leur disposition des vers de vase, des cannes haut de gamme et surtout des heures et des jours de pêche que la plupart de nous ne peuvent se permettre.

Il faut donc se rabattre vers des techniques payantes mais abordables.

 

Simple, bon marché et adaptative

Feeder Team LiègeLa pêche au feeder requiert moins de matériel que la pêche à la longue canne et moins de moyens pour se fournir les esches et les amorces.

En règle générale, une portion d'asticots et un kilo d'amorce suffisent pour une bonne demi-journée de pêche et quelques kilos de poissons.

La pêche au feeder permet de pêcher à n'importe quelle distance ou presque, à n'importe quelle profondeur et surtout, à toucher les poissons là où ils ne s'y attendent pas ou en tous cas là où ils n'ont pas l'habitude de se faire prendre.

 

Mais une technique à part entière

La pêche au feeder existe depuis bien plus longtemps que la pêche à la longue canne. Cette pêche a toujours existé en Angleterre et les cannes typiques anglaises sont la bonne preuve que cette pratique a toujours eu un succès impressionnant.

Elle requiert de la précision, de la finesse et de la simplicité. Ce club de pêche au feeder a un but principal: conseiller les pêcheur et leur apprendre les bons gestes, les bons montages et les bonnes techniques. Le matériel est propre à cette technique mais il faut s'y retrouver dans cet amas d'offres parfois trompeuses. En conclusion, c'est la rencontre de l'expérience de feederistes motivés et de futurs feederistes satisfaits.

Page suivante : Liste des concours 2019